Sourcière, duo -Y-

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---22.jpg

Chape I

Photo : Studio sud

Plan_de_l'Ile_des_Faisans_[.._edited.jpg

Plan de l’île des faisans aménagée pour la négociation du traité des Pyrénées, XVIIe siècle

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---2.jpg

Les clairons celestes, 2021.

Photo : Studio Sud

Le  postulat de départ de Sourcière a  été de considérer l’eau comme un support de mémoire, pouvant être consulté comme une archive. Ce choix a été induit par la forte présence de praticiens de médecine alternative sur le territoire appliquant “la programmation” de l’eau, inspirée des études de Jacques Benveniste ou encore Masaru Emoto. Nous nous sommes entourées de professionnels de pratiques alternatives tels qu’un géobiologue, une naturopathe, une chamane, un médium, un magicien énergéticien afin d’être accompagnées dans la détection des flux invisibles et leur fonctionnement. Ce fut aussi un accompagnement dans la compréhension des outils curatifs liés à l’univers floral et minéral depuis son implantation symbolique dans notre imaginaire collectif. Nous avons alors abordé le Pays basque comme un corps malade et détecté les noeuds émotionnels en lien avec l’histoire locale de la chasse aux sorcières par le prisme de la rabdomancie. Nous avons pris pour point de départ l’île des Faisans qui a aujourd’hui un statut de condominium, lieu de pacte transfrontalier historique entre la France et l’Espagne. Celle-ci fut pour nous le premier levier, car l’une des sous trame de la chasse aux sorcières était la stabilisation politique de la frontière. Notre premier contact avec l’île des Faisans, via les baguettes, nous fait savoir que les traités militaires signés au fil des siècles ont étouffé l’île de trois chapes sellant sa fluidité énergétique. Une enquête de quatre mois s’initie, dans le but de lever ses trois chapes.

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---8
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---8

press to zoom
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---11
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---11

press to zoom
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---9
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---9

press to zoom
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---8
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---8

press to zoom
1/3

Centre dart Image/ Image, vue  de l’exposition Sourcière. 2021

Photo : Studio Sud

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---27.jpg

Lempoisonneur, série Chevalier de Lumière. 2021

Photo : Studio Sud 

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---33.jpg

Magma, série Chevalier de lumière. 2021

Photo : Studio Sud

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---30.jpg

Seapunk, série Chevaliers de lumière. 2021

Photo : Studio Sud

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---35.jpg

La Justice, série Chevaliers de lumière. 2021

Photo : Studio Sud

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---23.jpg

Le radeau nocturne, 2021.

Gant Inessa, chaîne, cuivre, miroir, planches brûlées.

Photo : Studio Sud 

IMG_3050.JPG

Détail de broderie,  Inessa, 2021.

Artisane brodeuse,

Clémentine Brandibas

détail roland 2021.jpg

Détail , Roland, 2021.

Artisane brodeuse, Clémentine Brandibas

Artisane perruquier, Murielle Nisse

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---25
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---25

press to zoom
6Inessa Degaxen
6Inessa Degaxen

press to zoom
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---25
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---25

press to zoom
1/2

 Inessa, 2021

Collaboration : La ganterie de Saint Junien et 

 l’artisane Brodeuse, Clémentine Brandibas

Photo : Studio Sud 

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani_edited
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani_edited

press to zoom
7gant roland okweb
7gant roland okweb

press to zoom
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani_edited
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani_edited

press to zoom
1/2

 Roland, 2021

Collaboration : La ganterie de Saint Junien, 

 l’artisane Brodeuse, Clémentine Brandibas et

lartisane pérruquière Murielle Nisse 

Photo : Studio Sud 

Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---19.jpg
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---17.jpg
Sourcière,-duo--Y-,-2021.-Photo---Emma-Cozzani.-©-Duo--Y---18.jpg

La tour du Sanglier, 2021

Bloc de sels et pavillon de cor

Photo : Studio Sud

chevalier 2.png
chevalier 3.png
chevalier 1.png

Série Chevalier de lumière, 2021.

Dessin digitaux

Le projet Sourcière est réalisé en collaboration avec l’association LA RÉCIPROQUE, la manufacture des gantiers de Saint-Junien, avec les artisanes d’art Clémentine Brandibas, brodeuse, et Muriel Nisse, perruquière, le compositeur Ramón Del Buey et lartisan réparateur dinstruments à vent Simon Michot. Il est produit par l’association COOP avec le soutien du Ministère de la Culture - DRAC Nouvelle-Aquitaine, de la région Nouvelle-Aquitaine, du département des Pyrénées-Atlantiques et de la Communauté de communes Porte Océane du Limousin.