What about “女”?

Pièce réalisé sous l' invitation de Deyi studio au Bazaar Compatible Program, Shanghai, 2014.

https://w1d3cl183.1mm3d1at3.org/fr/bcp69.html

Judith Butler défend l’idée que les mots ont un pouvoir car ils portent en eux toute une histoire. Leur utilisation leur confère un caractère performatif qui construit la norme dans laquelle est inscrit chaque individu. Suite à une résidence à Shanghai j’ai interrogé les caractères chinois. Que peut-on faire lorsque la construction sociale des genres se trouve inscrite dans un langage qui se réfère à une représentation imagée?
Pourquoi le caractère esclave “奴“ comprend le signe fille “女“ ? Cela s’inscrit-il sur les personnes qui se reconnaissent en “女“ ?

Ce projet prend la forme d’un défilé de mode. Il est question de porter les caractères contenant le signe “女“ et d’interroger la subjectivité qui découle de ces inscriptions portées par celles/ceux qui se reconnaissent en ce signe. Cette performance se veut interroger ce que peut véhiculer l’écriture chinoise.

Ilazki


Shanghai, 5 avril 2014

Photorphie, inkjet , Ilazki de Portuondo, 2014 

Archives, fashion show, performance  Ilazki de Portuondo, 2014 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now
bcp69-09